Vous doutez encore de l’impact qu’un livre professionnel pourrait avoir sur votre activité ? Lisez le témoignage de la Sino-Américaine Chin-Ning Chu, qui était consultante, conférencière et auteure de nombreux livres professionnels.

« Mon CV »

« En 1987, je travaillais en tant que consultante indépendante à Portland, dans l’Oregon. Un de mes principaux clients, l’État de l’Oregon cherchait une façon d’aider les entreprises basées dans cet État à vendre leurs produits en Chine. J’étais très contente de faire ce travail, jusqu’à ce que quelqu’un de moins expérimenté que moi soit engagé pour superviser toutes les relations entre l’Oregon et la Chine. À mon grand désarroi, il semblait prendre un malin plaisir à essayer de m’évincer. Tous les soirs, je rentrais chez moi en pleurant.

Mais comme je l’ai appris par la suite, si on est suffisamment blessé, on finit par apprendre. Tout à coup, j’ai compris ! Pourquoi devrais-je me battre si durement pour essayer de conserver la place de gros poissons dans un tout petit bassin ? Si j’étais aussi forte que je le pensais je devais aller dans l’océan pour faire mes preuves.

Comme je ne pouvais pas passer soixante heures à expliquer à chaque client potentiel comment traiter des affaires avec la Chine – et personne n’aurait été prêt à payer pour ce genre de formation intensive – il était donc très logique que j’écrive un livre sur le sujet et que je le laisse me servir de CV. Je n’avais absolument aucune idée sur la manière dont on faisait un livre, mais je me suis dit que la meilleure façon était de commencer à écrire. Et c’est ce que j’ai fait. Le résultat fut The Chinese mind game (qui sera réédité sous le titre : The Asian mind game) mon premier livre que j’ai moi-même publié.

J’avais l’intention de l’envoyer à nos clients potentiels, mais avant de le faire, j’ai contacté plusieurs journaux et revu en leur demandant d’en faire la critique. Le livre a obtenu une excellente critique du San Francisco Chronicle et plus tard du Financial Times britannique. Soudain, des entreprises m’appelaient des quatre coins du monde pour me demander des exemplaires du livre, ainsi que mon aide en tant que consultante. »

Le témoignage de Chin-Ning Chu est extrait de son livre : The art of war of women publié en 2007 (version française : L’art de la guerre pour les femmes, Pocket, 2010)


« Mon livre professionnel, c’est mon CV ! »
Taggé sur :