Anne-Valérie Rocourt est coach, formatrice et auteure. Elle a récemment publié le livre La joie au travail et présente l’ensemble de ses activités sur le site Joyissime.
Quels étaient vos objectifs en écrivant ce livre sur la joie au travail ?

Mon premier objectif était très personnel. J’ai toujours eu une passion pour l’écriture et je voulais vraiment écrire un livre. Qu’il soit publié ou pas n’était pas si important que cela pour moi. Je voulais surtout laisser une trace. Le deuxième objectif était d’asseoir ma légitimité et d’acquérir plus de notoriété. Dans l’univers du développement personnel, de la psychologie et de la mindfulness, les intervenants sont de plus en plus nombreux. Il est donc nécessaire de rassurer les clients sur le fait qu’on est un professionnel sérieux. Dans ce cadre, écrire un livre fait indéniablement franchir un palier. Ainsi, de nombreux consœurs et confrères m’ont confié que l’écriture de leur livre a eu un véritable impact sur leur chiffre d’affaires. Mon livre a été publié en mai 2019 donc il est encore trop tôt pour juger de son impact sur mon activité. Je n’ai pas encore acquis de nouveaux clients grâce au livre, mais je sais qu’il va déjà contribuer à renforcer les relations avec mes clients. Je souhaitais également partager mes idées sur la joie au travail. J’ai vécu la non-joie au travail en tant que salariée, puis dans le cadre de ma première expérience entrepreneuriale. Depuis, la joie est vraiment devenue mon moteur et j’ai un grand désir de transmettre mon expérience.

À quel moment avez-vous décidé d’écrire votre livre professionnel ?

Après avoir travaillé pendant 17 ans la finance, j’ai créé un organisme de formation qui accompagnait des personnes en reconversion professionnelle à la décoration d’intérieur. Mais j’avais envie et besoin de plus de créativité et de joie. Je me suis donc formée à la mindfulness et au coaching en psychologie positive. Depuis 5 ans, je suis formatrice et coach. Aujourd’hui, environ deux tiers de mon activité sont consacrés à des interventions en entreprises, essentiellement sous la forme de formations sur la méditation de pleine conscience ou la psychologie positive (management bienveillant, management positif, diriger par les talents). Un tiers de mon activité est consacré au coaching individuel. J’ai toujours eu un amour de l’écriture. Et le 1er janvier 2018 j’ai noté dans mes intentions : « cette année j’écris un livre ». Mais à ce moment-là, j’hésitais même encore entre un roman et un livre professionnel. Je me suis décidée en avril 2018 à me positionner sur le cœur de ma mission qui est la joie au travail.

Comment vous êtes-vous lancée dans l’écriture de votre livre ?

J’ai commencé à écrire en faisant un synopsis. J’ai posé mes idées, j’ai structuré mon livre. Puis j’ai eu la chance de rencontrer une femme agent littéraire à laquelle j’ai parlé de mon projet. Elle l’a présenté aux éditions Marabout avec lesquelles j’ai signé un contrat et j’ai rendu mon manuscrit en novembre 2018.

Comment assurez-vous la promotion de votre livre ?

J’ai communiqué sur mes réseaux sociaux au moment de la sortie du livre. J’ai donné des interviews à la radio sur France Info et sur Vivre FM. Un article a été publié sur le site myhappyjob, le webzine du bien-être au travail. D’autres sont à venir dans Marie France et le le Huffington Post. J’ai également communiqué dans ma newsletter. Le livre me sert de levier pour proposer des conférences sur le sujet. J’ai ainsi animé deux conférences pour des entreprises clientes et une autre pour une association sur le thème spécifique de la joie au travail. En parallèle, j’ai créé le programme « Joie au travail » pour l’application de méditation Petit Bambou. Ce programme est complémentaire du livre et ses 21 méditations guidées permettent aux lecteurs d’approfondir le sujet.

La joie au travail, mai 2019, Marabout.

« Mon livre me sert de levier pour proposer des conférences. »