Pourquoi j’ai couru le marathon de Paris ?

Il y a dix ans j’ai couru mon premier semi-marathon et puis je me suis inscrite pour le marathon, mais une blessure m’a empêchée de m’entraîner. Trois années de suite je me suis inscrite pour courir le marathon de Paris en espérant que mon corps suivrait comme par magie, mais il n’a pas voulu. Chacune de ces années je suis allée voir les coureurs sur le parcours pour les encourager et les larmes aux yeux, je me disais que j’aurais dû être parmi eux.

Après cela, j’ai abandonné l’idée. J’ai arrêté de courir et je me suis concentrée sur le yoga.

Et puis il y a deux ans je me suis remise à courir. D’abord de temps en temps et j’ai retrouvé tout de suite le plaisir inouï que cela me procure. C’est comme si mon corps me disait : « Mais pourquoi a-t-on attendu si longtemps ? » Je suis vite revenue à plusieurs fois par semaine. En salle sur tapis, et dans le bois de Vincennes pour les sorties longues du week-end.
En octobre dernier, je me suis inscrite pour le semi-marathon. Et un jour de décembre pendant une sortie longue dans le bois de Vincennes cela m’est apparu comme une évidence : cette fois-ci j’allais être capable de m’entraîner pour le courir ce fameux marathon. Voilà qui est fait depuis le 14 avril ! (4h52 sans marcher)

La morale de cette histoire c’est qu’il faut parfois savoir lâcher prise pour revenir plus tard sur ses objectifs dans de meilleures conditions. Tout est une question de bon timing. C’est valable pour le sport, mais c’est valable aussi pour l’entrepreneuriat. Enfin je crois…

N’abandonnez pas vos rêves. Si vous n’arrivez pas à les réaliser aujourd’hui, c’est peut-être parce qu’ils sont prévus pour demain !

Nelly Buffon
Directrice et fondatrice d’Enviedécrire
L’agence de conseil littéraire
https://www.enviedecrire.com
https://ecrire-un-livre-professionnel.com
 

Marathon et entrepreneuriat : même combat !
Taggé sur :