Carole Cesareo est facilitatrice, coach, et formatrice en créativité. Avec son associée, Valérie Bogaert, elles ont écrit Libérez sa créativité* pour asseoir leur notoriété et leur expertise.

 
 

Comment cette idée d’écrire un livre est arrivée dans votre parcours professionnel ?

Avec mon associée Valérie Bogaert, nous accompagnons les entrepreneurs, les équipes, les managers pour leur apprendre à travailler autrement, à révéler leurs talents en s’appuyant sur des approches artistiques et créatives. Nous avons lancé notre société Art For Me en 2017, et nous avons rapidement intégré l’annuaire des acteurs du bien-être au travail créé par le webzine My Happy Job de Fabienne Broucaret. Quand Fabienne a lancé le projet de création de collection de livres en coédition entre les éditions Vuibert, nous lui avons proposé de traiter le sujet de la créativité au travail. Nous voulions que ce livre assoie notre expertise. Cela nous intéressait de pouvoir diffuser plus largement ce que nous prônons au quotidien et que nous présentons à nos clients. Nous connaissions notre sujet, nous avions la matière. Notre enjeu était de réussir à l’organiser, la modeler, à recréer des exercices, des jeux en nous adaptant au format de la collection et aux personae que nous ciblions.

Comment avez-vous géré l’écriture à quatre mains ?

Avec Valérie, nous sommes complémentaires. Elle est plus artiste, libre et a une approche très intuitive. Moi je suis plus structurée, j’ai besoin de m’être bien documentée au préalable, d’avoir tout à ma disposition avant de me lancer dans l’écriture. Ces deux approches nous permettent de nous challenger mutuellement. Pour le premier chapitre, nous avons d’abord élaboré une trame assez détaillée, puis nous nous sommes réparti l’écriture des différents points. Mais ce n’était pas la méthode la plus pertinente. Nous avons finalement décidé de ne pas choisir a priori les parties que chacune d’entre nous rédigerait. Nous avons préféré nous laisser porter vers celles qui nous inspiraient le plus. Et cela a beaucoup mieux fonctionné.

Quels bénéfices la publication de ce livre vous a-t-elle apportés ?

Il nous a permis de nous confronter à l’exercice de la conférence. Certains de nos clients ont acheté le livre pour l’offrir à leurs collaborateurs, et nous leur avons proposé de faire une conférence. De nouveaux clients, qui nous ont contactées via les réseaux sociaux, nous ont également sollicitées pour animer des ateliers et des conférences. Par ailleurs, écrire ce livre nous a permis de poser et d’organiser toute la matière que nous avions. Cela nous suggère d’autres façons de l’exploiter en travaillant de nouveaux formats comme des offres en ligne, ou peut-être des podcasts.

Quels conseils donneriez-vous aux professionnels qui veulent écrire leur livre ?

Ce qui m’a vraiment aidée, c’est d’avoir un point de départ. Je me suis demandé quel message je voulais faire passer, et auprès de qui. Au cours de l’écriture, j’ai pu ainsi toujours revenir à ces fondamentaux. Je pense également qu’il ne faut pas attendre d’avoir un éditeur pour se lancer dans l’écriture si on a un projet de livre. On pourra toujours reformater le contenu par la suite s’il faut l’intégrer dans une collection existante. Et si on n’a pas la chance de trouver un éditeur, on peut facilement s’autoéditer.

* Carole Cesareo et Valérie Bogaert, Libérez sa créativité, 10 séances d’autocoaching pour trouver des idées et révéler son potentiel, éd. Vuibert, 2021
 

« Écrire un livre nous a permis de nous confronter à l’exercice de la conférence »
Taggé sur :